partager

Rachida

« Comme les cuisiniers aiment parler de foot, je leur dis : ‘ La cuisine, c’est pareil : tous les jours, c’est match et tous les jours, il faut gagner. ‘

 

Le risque principal, c’est la cuisson. Les plats sont cuits, puis mis en étuve et maintenus à température… C’est la partie la plus délicate. Quand ça ne va pas, généralement on le sait déjà : l’équipe déjeune à 10h30 et mange la même chose. Mais qu’est-ce que tu vas faire ? Tout est cuit et prêt à être servi…

 

Nous travaillons toute la matinée pour servir 500 personnes en 2 heures et tout se passe là, pendant le service. C’est d’ailleurs le moment que je préfère. » 

 

Extrait de la rencontre réalisée en octobre 2019

Autres portraits