Métiers du sport – Faire de sa passion un métier

Exposition en plein air de portraits dessinés et racontés

 

 

 

         

 

Nombreux sont les jeunes passionnés par le sport. Ils pratiquent, regardent, encouragent, certains rêvent d’en faire une carrière, mais ont-ils conscience que des centaines de métiers gravitent autour du sport ?

 

« Métiers du sport : faire de sa passion un métier » explore la diversité des métiers du secteur au travers de portraits dessinés et racontés, pour informer et inspirer les jeunes sur les horizons que peut ouvrir une passion pour le sport.

 

Réalisée avec les équipes du Meltin’Club Paris et Panagon et le soutien de la Ville de Paris et de Paris Habitat, installée le 4 octobre 2020 sur les playgrounds emblématiques de Stalingrad dans le 19ème arrondissement à Paris et prolongée jusqu’au 28 févier 2021, l’exposition était associée à plusieurs événements… qui ont été annulés ou reportés, crise sanitaire oblige.

 

Dessinés et racontés, les portraits partagés dans l’espace public permettent de se rencontrer autrement.

 

Visite de François Dagnaud, maire du 19e arrondissement avec ses adjoints Halima Jemni et Xavier Golczyk

 

« C’est en prenant le métro avec mon fils que nous avons découvert les portraits. C’était le matin, il faisait froid et encore nuit. Et avec le virus, les rues sont un peu vides. Ça nous a fait du bien de voir des regards souriants ! Ils ramènent de la chaleur et créent de la convivialité.

 

On est toujours pressé, on se croise tout le temps mais on n’ose pas s’aborder. J’ai déjà rencontré pas mal de gens ici mais nous sommes très occupés et nous avons tendance à rester dans notre petit cercle. Avec ces portraits, je découvre d’autres personnes et leurs parcours me touchent.

 

Maintenant le matin, après avoir fait mon jogging, je prends un café tout en lisant les portraits. Ils remplissent l’espace de manière agréable, sans s’imposer. C’est génial de les voir à cet endroit-là ! »

Mitzi, habitante du 19ème arrondissement

 

 

Pour préparer les portraits, Christine Boulanger a rencontré Assitan, Bülent, Falassa, Jean, Laura, Syra, Yacine et Youssouf en ligne pendant le premier confinement ou en direct juste après. Elle a proposé à des jeunes de l’accompagner.

 

« C’était très intéressant de rencontrer Yousri : il a déjà fait beaucoup de choses pour son jeune âge et pendant notre rencontre, j’ai joué un peu le rôle de mentor. Ce format spécial par rapport à une interview classique libère la parole. »

Bülent, un des portraitisés de l’exposition
 

 

 

 

« Je pose quelques questions, je commence le croquis et, rapidement, l’interview devient une conversation. Je rebondis sur un mot, je creuse et me laisse surprendre, sans diriger. C’est ça, l’écoute active. »

 

Christine cherche l’anecdote qui reflète cette dimension profondément humaine qui pourra trouver un écho chez chacun d’entre nous.

 

« Je cherche à mettre en lumière ce que nous avons toutes et tous en commun : notre humanité. Des portraits inspirants ancrés dans le réel pour se voir autrement, voir les autres autrement, voir le monde autrement. »

 

Les rencontrer

 

La suite du projet, ce sont d’autres lieux où les portraits seront exposés ou projetés, complétés par des ateliers et partagés sous forme de livrets.

 

Pour être informés des portraits qui seront publiés dans la galerie en ligne et recevoir des nouvelles directement dans votre boîte mail : http://eepurl.com/gXFVFH.

 

Le terrain de basket où est installée l’exposition jusqu’au 28 févier 2021 est situé 234 boulevard de la Villette, 75019 Paris.